Vosges (2010): Rocher Philippe, en apéritif ou en dessert

Voilà un site qui peut se savourer soit en apéritif soit en dessert, dixit le topo des VDN. On confirme, pour y être passé en repérage le matin et l’avoir apprécié en fin de journée après le Wachtfels. Surplombant la commune de Philippsbourg il offre quelques voies variées sur un beau grès compact.

Pendant que May et Lolo se lancent dans l’unique 5c de la falaise: Itinéraire de délestage. Tupp et Freddy qui sont déjà là quand nous arrivons – que le monde est petit! – nous précisent que cet itinéraire est assez particulier.

Pour ma part je me lance dans «Quitte ou double» (6b) qui avait fait pencher déjà mon cœur le matin. Tout ce que j’aime, une belle dalle à trous avec une très belle ambiance au fil de l’arête. Vient le tour de Miko qui veut rester à l’ombre et engager ses dernières forces dans du déversant. Il ne tarde pas à s’extraire en haut de l’inachevée (7a), voie qui tient probablement son nom pour son jardin bien fleuri au sommet et son peu d’amplitude. Là encore Miko fait preuve d’une technique bien rodée et une lecture de voie efficace.

Pendant que Lolo ne fait qu’une bouchée de «Prudence et abstinence» (6a+), je cale à la sortie du surplomb de «Prise de tête» (6c) dans une dalle qui m’aurait plue si le galet du crux n’avait pas été aussi fuyant avec la chaleur ambiante. Après de nombreuses tentatives, je me résouds à prendre un but et je tire une réchap!
Pour m’éviter de finir sur une mauvaise note, je vais sauver May qui peine à sortir le réta de la «Marche du siècle» (6a). Je pars donc dans «Feeling» (6a+): joli démarrage bloc, avec une belle envolée et enfin des aplats délicats sur le sommet pour rejoindre la plateforme. La suite, je tire un peu de corde au relais et secoure ma moitié qui finit les applats qu’elle apprécie peu.

Plus de détails sur le Rocher Philippe: c'est ici!