Laurenzo Boulderfels: de jolies clairières de blocs

L’accès au Laurenzo Boulderfels est assez évident, surtout quand vous avez un guide avec vous ;-)

Flo a bon souvenir de sa première visite: du parking ne pas prendre le chemin qui, à droite du panneau, pénètre entre les branches, mais continuer tout droit, jusqu’à arriver 400 mètres plus loin dans un grand bois sombre mais dégagé. On arrive très rapidement au premier bloc.

Flo a déjà des projets en tête et nous oriente vers quelques anciens combats.
C’est donc au secteur du Houx que nous nous retrouvons. Après une première mise en bouche sympathique dans quelques pas de dalle en 4 à droite de la face sud du grand Houx, j’expédie le bloc n° 10 (5+) à vue, ce qui doit bien être mon niveau actuel de bloc. Flo le torpille sans traîner non plus. l’Angle de la Sueur (6a).
May préfère se cantonner à du 4 et 5 et disparaît rapidement derrière les groupements de grès alentours, pendant que nous nous acharnons sur
Flo arrive à claquer l’aplat et à se regrouper, mais ne réussit pas à recoller à la réglette de gauche. Après plusieurs tentatives, nous baissons les bras et Flo propose de se décaler pour une petite proue qu’elle convoite depuis l’an dernier.

La Citadelle (6b) consiste en un départ assis sur bac, de quatre mouvements qui guident au sommet avec un mono-bi doigts délicat en main droite, une pince à négocier en main gauche et une sortie sur aplats.

Après avoir découvert la petite réglette de départ pied gauche, Flo explose le bloc, la preuve en images…


Forte de cet exploit, elle nous décroche une belle lolotte en s’adjugeant le bloc n°4 (6a) au secteur «Azothe».

May et moi jouons alors quelques sorties piscine avant de prendre vraiment la flotte. Quelques gouttes annonciatrices de l’orage nous chassent. Une petite pause flam’ au frais de la princesse, à Lutzelbourg, et nous rentrons tous au bercail après une belle journée en Alsace (malheureusement peu ensoleillée).

Nous nous promettons de revenir tâter du bloc alsacien malgré notre intérêt plutôt limité dans la discipline, mais il y a du progrès et cela tend à changer! Merci aux happyclimbers, Flo en tête!


 Et maintenant, place aux images...


C'est ICI!