Vosges du Nord: le rocher du Waldeck

Ce week-end encore les prévisions météo sont mauvaises (et au final plus positives qu'annoncées) proposant de la pluie pour le dimanche. Nous ne sommes finalement que trois à nous décider à partir vers le nord alsacien pour nous attaquer au rocher (encore mosellan) du Waldeck (héhé Lionel, merci pour l'idée).

Nous y avions été il y a cinq ans mais avec un bagage technique plus limité. Nous nous étions cantonnés aux voies de la Grande Face, plus abordables. Là, c'est une horde d'allemands qui a investi la place ne nous donnant pas d'autres options que de nous rabattre sur le secteur des Mains Noires que nous avions de toute façon en vue.

Un Pierrot la Tune (5b+) donne le ton de la séance... rétas au programme! Nous partons ensuite dans le Château de sable (5c+), longueur combinée à la Mimine (6a). Quatre rétablissements dont un franchement physique vous attendent dans cette voie.

Dans la continuité, F s'embarque dans Bon grès, malgré (6a+). Là encore un gros réta pour commencer qui lui vaudra un petit vol. Celui-ci va lui mettre la pression pour le restant de la longueur qui s'annonce plus difficile qu'il n'y parait. La partie dalleuse est bien plus verticale et la sortie sableuse peut être déroutante.  Pour moi, le risque de chute se réduisant encore à celui de la balançoire en moulinette, j'ai pu apprécié les petits pas délicats de la voie... après il faut sortir le mental en tête :-).



Sa voisine de droite, Korrigan (6c) est du même acabit côté engagement. On motive Lolo à tenter le hold-up après ses bonnes performances aux Roches plates et au Falkenfels. Il s'y engage avec bravoure mais là aussi le rétablissement de départ aura raison de sa ténacité. Un pas bien scabreux continue sur une portion verticale assez technique. Il sortira au sommet avec pour dernier problème un aplat délicat et un beau pas de dalle à exécuter dans un timing serré. La grande sœur de "Bon grès, malgré" quoi!






Pour résumer, le rocher du Waldeck offre une escalade sur un beau grès rouge. L'épaisse forêt alentours vous garantira de la fraicheur lors des fortes chaleurs estivales. Ne soyez donc pas surpris de croiser aussi nos voisins teutons, la frontière n'est pas loin.

Topo

Le topo se commande sur escalade-alsace.com et on trouve la liste de voies ici!

Accès



En venant de Bitche par la RN62, il suffit de prendre la direction du hameau du Waldeck (votre GPS devrait vous y emmener). Au panneau d'accès réservé seulement aux riverains, il faut tourner à gauche et après 600 mètres, on trouve un chemin à droite où les locaux se garent. Il suffit d'emprunter le chemin qui longe à droite dans la forêt et qui débouche sur un croisement (dont un accès bitumé en face). Vous trouverez un panneau rappelant les risques liés à l'escalade. La falaise est sur la droite. Il suffit d'emprunter le petit cheminement qui y monte à partir du sentier de rando.





VoirFrance, Vosges du Nord en plus grand!

Après...

Arrivés tard, nous repartons tard. Nous avons eu de la chance... Le petit restaurant "La Petite Suisse" nous a comblé avant de reprendre la route. Il se situe pas loin à Eguelshardt.

Photos

En étant trois, c'est plus facile de prendre des photos... par contre c'est moins varié :-P.  



Voir le diaporama en plein écran!

Vosges du Nord: les galets de Pâques au Falkenfels

Ce week-end de Pâques est encore sous le signe du soleil. Après les Roches plates, il y a une semaine, nous décidons de rempiler avec les galets en restant cette fois côté mosellan, sur la commune de Haselbourg (voisine de Lutzelbourg) sur le rocher du Falkenfels.

On a perdu Jess et les bordelaises (Stacy et Sylvie) et à la place, ce sont Marjo, Thorgis et le frère jumeau (qu'on finira par surnommer l'albatros pour son aisance à aller chercher les prises éloignées, très éloignées) de Seb qui viendront compléter l'équipe.

A la différence des roches plates, c'est qu'ici, ce n'est pas plat! Le profil déversant invite à la prudence même si l'équipement en place met généralement en confiance (excepté certains démarrages de voies).
L'affluence est importante en ce dimanche de pâques et malgré cela tout le monde prend place assez harmonieusement le long de la falaise.

Nous décidons de guider nos ami(e)s dans les voies que nous avions grimpées cinq ans plus tôt avec Carole. Toute l'équipe se débrouille plutôt bien dans ces voies bien "conti"... Pour moi, c'est encore un peu dur puisque je transpire en moulinette dans des voies que je finissais en tête à l'époque, mais la progression est bien présente et encourageante.

Au programme donc, les petites longueurs en 5b/5c du secteur de la maison troglodyte pour prendre la température, sans oublier J'aime Assez (6a) Anne-Marie (6a+), cette dernière ne laissant pas indifférent Thorgis.

Puis, nous nous retrouvons tous dans le secteur des toits (partie droite afin de ne pas déranger les rapaces, qui ne semblent pas avoir élu domicile au Falkenfels cette année) avec des cotations plus piquantes. La jolie, hmmmm... Müs Müs kumm hérus (6a), puis dans la Falkenpower (6b+) et la plus éprouvante Schlampi Holmi (6b+) avec notre premier de cordée Lolo pour poser la corde.

Enfin pour finir, Fabricio (6a+) bien frappé et la non moins Anticonformistes (6a+) qui aura laissé Thorgis songeur sur les cotations.

Encore une bien belle journée dans les Vosges du Nord que nous finissons cette fois à la brasserie de Lutzelbourg: le Biestub d'Eselbahn que nous vous recommandons chaleureusement.

Plus d'info sur l'accès, le topo... dans l'article de 2009!


Toutes les photos sont par contre ici:




Voir le diaporama en plein écran!