Grèce (2009): Kalymnos, le paradis des grimpeurs!


Et voilà, on y est! Pour changer et en attendant de mettre en place toutes les photos, voilà un petit trailer / court métrage pour vous donner une idée de destination qui ne laisse pas un grimpeur indifférent...





Le lien direct sur Youtube!

Espagne (2009): El Chorro, mais encore...

VTT et rando


Un vrai paradis! Du single-track technique aux montées longues et tranquilles, dans un cadre magnifique et pittoresque... Les mêmes chemins peuvent se randonner.


Un peu plus loin à l’Est, ne ratez pas le Torcal: on y grimpe, on y randonne… et parfois, on y broie du brouillard ;-)


Visites


On ne saura que vous recommander de tirer plus loin et de ne pas vous arrêter seulement à El Chorro! L’Andalousie est magnifique, avec ses splendides cités, véritables vestiges de l’époque disputée entre maures et chrétiens!
  • Málaga
  • Granada
  • Cordoba
  • Sevilla




Logistique, logistiqueProgramme & Carte

Espagne (2009): El Chorro, logistique, logistique

Hébergement


Partis à l’arrache, nous pensions trouver à cette époque assez facilement un hébergement. Il n’en est rien! L’Andalousie est appréciée pour ses températures hivernales clémentes. Les logements sur El Chorro sont pris d’assaut, surtout si vous recherchez un petit appartement à la semaine. Vu l’état de la route, il est appréciable de ne pas rentrer de nuit après une journée à crapahuter.


Nous recommandons la Finca «La Campana» qui nous a proposé 2 nuits en dortoir, faute d’appartement disponible, et 3 jours dans un douillet 2 pièces.
La literie n’est pas exceptionnelle mais on survit. Une cuisine commune toute équipée ainsi qu’un salon, avec une belle slack-line en son milieu, favorisent les rencontres internationales. C’est le moment de sortir votre meilleur anglais!

Magasins & restos


Le mieux est de s’arrêter au «Dia» de Álora afin de faire les courses pour la semaine.
Il y a toujours un mini-supermarché à El Chorro…

Côté resto, nous vous recommandons celui de l’hôtel «La Garganta». Bonne cuisine locale et service impeccable (il faut dire, on était les seuls dans la salle ce soir-là).
Par contre, attention à la gargote attenante à la gare: les prix ne sont pas indiqués, et la tendance à l’inflation semble de mise.
Si vous allez du côté de Desplomilandia, un petit resto après le tunnel propose un alléchant menu andalou.


Topos


Il est difficile d'éviter la polémique, topo local VS Rockfax! Cependant, force est de constater que ce dernier est bien mieux présenté. Il contient bien quelques erreurs mais dans l'ensemble la description des voies est précise et pertinente. Nous vous le recommandons donc largement.

A commander sur Amazon ou directement sur Rockfax.

Maintenant, vous pouvez allez plus loin avec le topo de Desnivel, sur l'escalade sportive en Andalousie, mais cet ouvrage ne nous a pas franchement convaincu.



DesplomilandiaProgramme & CarteMais encore...

Espagne (2009): El Chorro, Desplomilandia

Après Amptrax, nous avons encore le temps de filer du côté de Desplomilandia.

C’est après El Chorro et la vallée mérite le coup d’œil... avec un peu plus de temps, il y a certainement de belles randonnées à y consacrer.

La falaise se trouve face au bassin Guadalteba & Guadalhorce. Elle propose 6 secteurs. Nous ne pourrons vous parler ici que du secteur «Buena Sombra».

Ici, cela déverse pour le plus grand plaisir et de nombreux itinéraires sont classés Top 50 dans le topo. Résultat: pas mal de monde, mais on oubliera la foule car le détour vaut réellement la chandelle. Les voies sont magnifiques et looonnngggguuuesss!

Rocher
Globalement bon, même si patiné par endroits.


Voies
Globalement dures, mais exceptionnelles et longues.

Équipement
Bien protégé sur plaquettes.

Accès
C’est à une quinzaine de kilomètres après El Chorro, en direction de Campillos: on longe le bassin de rétention Guadalteba & Guadalhorce qui défile sur la gauche.
Le parking est à 5 minutes de la falaise.

AmptraxProgramme & CarteMais encore...


Et maintenant, place aux photos...


C'est ICI!


Espagne (2009): El Chorro, Amptrax (Frontales)

Ce matin, les traces de pluie dans le sable nous rappellent que nous sommes quand même à l’approche de l’hiver. Le temps est bien gris, mais le vent chasse les nuages menaçants nous motivant ainsi à faire un tour du côté de Frontales. Là-bas, nous avons en tête de nous lancer dans Amptrax, une grande voie classique de 200 mètres dont un peu plus des 100 premiers mètres sont équipés.

Ben et Jim nous en avaient dit beaucoup de bien. Une belle ambiance alpine, en effet.
Nous recommandons donc la balade. Avec un jeu de coinceurs, on peut même finir par le sommet. Étonnant d’ailleurs qu’il n’y ait pas plus de grandes voies qui finissent par le haut à El Chorro. En contemplant la face, on rêve d’y ouvrir de nouveaux itinéraires.

Rocher
Du bon calcaire comme il faut.

Équipement
Alpin, plaquettes.

Escalade
L1-3 (35 m), L2-5+ (30 m), L3-5+ (15 m), L4-6a (16 m), L5-6a (20 m)
non équipé:
L6-5 (25 m), L7-4+ (20 m), L8-4+ (40 m)

Accès
Se garer au parking Albercones. En remontant sur la droite, on laisse rapidement quelques voies sportives qui nous ont paru de peu d’intérêt, puis on remonte le chemin.
Sortir des pins sur la gauche et remonter le talus. Le départ des voies est facilement identifiable avec la photo du topo.


Gorge, los Cotos, PolvorinProgramme & CarteDesplomilandia


Et maintenant, place aux photos...


C'est ICI!


Espagne (2009): El Chorro, Gorge, los Cotos, Polvorin

La veille, nos compatriotes suisses ont parcouru le chemin du roi (El Camino del Rey) et en sont revenus ravis. Nous décidons donc d’aller voir ce qu’il en est, direction la falaise «Los Cotos».

Deux solutions pour accéder à cette dernière:

1. vous passez par le tunnel avec les risques de tomber sur les gardiens et de devoir payer une amende salée, voire même d’aller faire un tour en geôle

2. vous vous lancez sur El Camino del Rey à vos risques et périls... tout est dit!

Nous choisissons la deuxième solution et nous vous la recommandons chaleureusement, au moins pour une première fois. Le moins qu’on puisse dire c’est l’Aventure avec un grand «A».

Le départ de cette via ferrata est un peu olé, olé sans aucune ligne de vie.

Après, on retrouve quelque chose qui s’y apparente, même si les plaquettes à la couleur rouille n’inspirent pas beaucoup confiance.

Le voyage est absolument magnifique et on resterait des heures à contempler ces parois verticales qui se jettent dans la gorge. Une ambiance verdonesque, un poil plus post-apocalyptique: le chemin du roi (déchu?) s’effrite de-ci de-là et, par endroits, offre seulement son ossature métallique décharnée à vos petits pieds.

On peut aussi grimper dans la gorge. Le niveau est relevé et seulement 2 voies équipées dans le secteur «Verdonia» satisferont les cinqsupiens, les autres voies faciles demandant de jouer des coinceurs.

En descendant dans la vallée, on doit traverser la rivière pour rejoindre les secteurs «Polvorin» et «Los Cotos». Ces secteurs sont à dominante dalleuse et offrent un peu plus de voies abordables essentiellement dans le 6.

Les nombreuses voies en 5 ont fait du secteur «Los Cotos Medios» une école d’escalade très fréquentée. Par conséquent, la patinette est assurée.
«Los Cotos Altos» ne le sont pas et on comprend pourquoi: l’accès est difficile et le démarrage des voies souvent dans les taillis. Enfin, «Los Cotos Bajos» sont beaucoup moins bien équipés, et avoir les coinceurs avec soi n’est pas un luxe.

Rocher
Le calcaire n’est pas toujours de bonne qualité et les méfaits de la surfréquentation se font sentir.

Voies
On vous déconseillera donc les voies faciles du secteur «Cotos Medios» car bien polies. Par contre, d’après Ben et Jimmy, les voies du secteur «Polvorin» sont magnifiques (si vous savez poser quelques coinceurs, elles le sont encore plus).

Accès
Après avoir passé le camping d’El Chorro, on se gare sur le parking en contrebas du grand pont qui le surplombe. Il suffit de remonter par le chemin vague. Si vous suivez la petite sente qui grimpe à droite, vous vous rallongez par les hauteurs mais vous en serez félicités par un splendide panorama.

Le tunnel mène rapidement aux secteurs «Cotos» et «Polvorin» (5 minutes), alors que le chemin du roi (El Camino del Rey) plonge directement dans la gorge.


Escalera ArabeProgramme & CarteAmptrax


Et maintenant, place aux photos...


C'est ICI!


Espagne (2009): El Chorro, Escalera Arabe

Escalera Arabe est une belle barre rocheuse qui offre de jolis secteurs avec une majorité de voies dans le 6.

Pour notre première journée à El Chorro, nous commençons par le secteur Suisse qui compte de nombreuses voies très faciles. Malheureusement, il souffre de sa popularité et le vacarme des nombreuses cordées en place nous incite rapidement à remonter la pente.

Nous passons par le secteur Sergio où de belles lignes hautes d’une trentaine de mètres ne vous laisseront pas indifférents.

Puis nous optons pour le secteur du haut, qui propose des combinaisons de longeurs avec de majestueuses envolées de 40 mètres. Superbe «Engendro Caneri» (L1-6a, L2-6a)!
Le coucher de soleil nous empêche de découvrir ses voisines plus sérieuses.


Rocher
Du bon calcaire!

Voies
L’Escalera Arabe est probablement la falaise qui offre le plus de voies faciles d’El Chorro. On a aimé les jolies voies d’ampleur dépassant les 30 mètres de Sergio et du secteur du haut (Upper).


Équipement
Bon équipement sur plaquettes qui s'espace sur le haut... mais pas de quoi fouetter un chat.


Accès
On se gare près d’un château d’eau à gauche en remontant la route sinueuse qui vient d’El Chorro. À droite, on aperçoit la falaise «Las Encantadas». Deux petits chemins en terre démarrent un peu plus loin sur la gauche depuis la route. Prendre celui du bas si vous ne voulez pas avoir affaire à l’accueil de réception: de gentils toutous ;-)

Puis on passe dessous un hameau en n’oubliant pas de refermer correctement la barrière qui interdit normalement l’accès aux voitures (vous entrez dans une réserve naturelle, il est bon de laisser là votre carrosse).

On continue sur un chemin qu’on ne quitte plus jusqu’à l’Escalera Arabe. Si vous prenez le chemin qui descend à gauche, vous partez vers Frontales, ce qui vous assure un joli détour pour revenir à la «Escalera Arabe».

Programme & CarteProgramme & CarteGorge, los Cotos, Polvorin

Et maintenant, place aux photos...


C'est ICI!


Espagne (2009): El Chorro, programme & carte

Qu’est-ce qui vous attend côté varappe?



Il y a de quoi faire dans tous les niveaux et plus particulièrement dans le 6 à tendance déversante.

Voici la liste de ce que nous avons eu le temps de faire, c'est dire pas grand-chose au vu du potentiel...



Le Camino del Rey est incontournable, notamment pour les grimpeurs qui veulent éviter de mauvaises rencontres avec les gardiens du tunnel pour aller grimper dans la gorge ou à «Los Cotos». Ambiance garantie!



Logistique, logistique


La vallée attire les sportifs «outdoor» et l’offre de logements se tarit rapidement. Il vaut donc mieux réserver un peu à l’avance par internet si on ne veut pas perdre trop de temps (toutes les adresses sont dans le topo).
Côté resto, il n’y a pas là non plus un grand choix, mais nous n’avons pas eu de surprises désagréables.

Vous trouverez même un petit magasin d’escalade au village.
Pour le topo, notre préférence va quand même à celui de Rockfax même s’il contient quelques erreurs excusables. Il y en a d’autres.



Mais encore…


Il y a de quoi randonner et pratiquer le VTT dans la région. Et puis l’Andalousie, c’est une histoire à la croisée des cultures occidento-musulmanes, des cités prestigieuses, un mode de vie…



La Carte...





Visualiser la carte en plus grand!


Passons sans plus attendre au vif du sujet!



IntroductionEscalera Arabe

Espagne (2009): El Chorro, au fin fond de l’Andalousie

Depuis plusieurs semaines, nos yeux sombrent dans le gris d’un automne bien morne, à croire que l’hiver est déjà là! Ce soleil qui a brillé abondamment cette année nous manque déjà.

Il se cache mais pas partout. Une fois n’est pas coutume, nous le débusquons plus au sud, timide mais réconfortant. Direction l’Andalousie!
Éric, le gérant de l’Escale à Arlon, nous avait chaleureusement recommandé un superbe spot au nord de Málaga qu’il avait parcouru avec ses fils. Un peu d’hésitation toutefois quand on connaît leur terrain de jeu familial qui navigue dans l’octo grade! En fait, il y en a pour tous les goûts à El Chorro.

Cathédrale de MalagaL’aéroport n’étant qu’à 7 km, nous vous recommandons de déjeuner à Málaga et de flâner dans les ruelles piétonnes de son centre historique. Vous aurez peut-être la chance d’admirer le parc romain qui était en travaux lors de notre passage et, avec un peu plus de temps, vous pouvez toujours pousser les portes du Musée Picasso.

Nous ne nous attardons pas trop dans la capitale balnéaire andalouse en nous engageant vers l’ouest: barre toute sur Álora (A357/A343). De là, une petite route (de montagne) nous mène au village d’El Chorro.

Le barrage nous accueille dans un silence presque sinistre. Le ciel laiteux se noie dans les eaux verdâtres peu profondes du bassin. Un hôtel imposant semble faire le gué sur les turbines électriques en contrebas. Une étrange ambiance post-apocalyptique règne ici. Pourtant nous ne sommes pas seuls.

El Chorro De nombreux grimpeurs venus de toute l’Europe (essentiellement du nord) ont déjà investi les lieux.

On comprend rapidement pourquoi quand le soleil s'installe dans la vallée...



Programme & carte

Allemagne (2009): le Palatinat, été indien en terres rouges



Quelle année! Le soleil aura baigné chaleureusement notre pays gaulois, mais aussi tout le grand-est de mai à septembre. Toujours en quête de nouvelles découvertes, nous repartons donc à deux reprises en terres rhénanes, profitant ainsi d’un magnifique été indien.

Pour le premier week-end, nous mixons les plaisirs en découvrant, le temps d’une voie, la superbe falaise de Pferchfeldfelsen au nord-est de Schindhard (Dahn) et Kalmit, un magnifique site de blocs abrités dans la «forêt palatine» aux alentours de Landau.

Bloc? Oui, oui, vous avez bien entendu… accompagnés du Maestro Bione, qui en a fait le sujet passionnel de son site (http://www.happyclimb.com); il nous a ouvert les yeux sur cette discipline qui enrichit l’escalade traditionnelle par l’apprentissage d’une gestuelle riche et d’une technique de placement pointue.

Très belle journée dominicale, donc, en compagnie du tueur en série Freddy, de Flo et de Cosmos (grand voyageur intergalactique 69)!




Enfin, nous avons profité avec Flo du dernier dimanche de septembre pour revenir sur Dahn nous perdre au fin fond des sous-bois d’Erfweiler. Nous apprécierons la voie la plus reculée du Schafsfelsen (Holderkante E1, 4-), à l’abri des yeux des nombreux débutants d’une école ayant investi la place; puis à la recherche de la Heegerturm, nous nous égarons sur le Bänderfels, happés dans la Vogesenweg (6-).








Toutes les destinations en Allemagne...

Verdon (2009): mythique et incontournable

Quelques souvenirs d’enfance me restaient de ce canyon atypique, aux belvédères plongeant sur une rivière au tintamarre rafraîchissant. Tout est remonté d’un coup quand je me suis penché le premier jour par-dessus la balustrade: ces longues parois aux couleurs bigarrées, les vautours fauves qui, dans de larges spirales, gardent les jardins en aval, et le vide, le vide? Oui, ce célèbre vertige enivrant qui fait la réputation du Verdon!

Le point de chute pour tout grimpeur qui va arpenter les gorges est bien entendu La Palud-sur-Verdon. C’est là que nous nous sommes retrouvés, en ce samedi soir du 22 août, après une pénible journée à traverser le pays: Carole, Bachir et Nico au départ de Thionville et moi en provenance de mon Périgord natal.

Avant tout, je tiens à remercier May de m'avoir laissé filer dans cette superbe région sans elle. La prochaine fois, on y revient tous les deux, c'est sûr! Et enfin, merci pour son travail de fourmi, à corriger tout ce texte que j'ai eu plaisir à écrire. J'espère que vous en aurez autant à le lire.

Donc, c'est ici que l'aventure commence...




Programme & CarteHébergement