Entre la Sarre et les Vosges du Nord (2010)

C’est l’été et les soldes. Le mercure explose, mais la fraîcheur vous refroidit dans les magasins, au point de devoir se rhabiller pour éviter les rhumes assassins de l’été. Paradoxe de notre société de consommation et épouvantail écologique! Alors, quand Flo propose une sortie dans la Sarre, c’est sans hésitation que j’accepte, fuyant ainsi les coureurs de fond, les essayeurs de taille et les braillards du samedi (hhmmm, j’en connais qui vont apprécier ;-)).

Sarre: bloc à Kirkel, découverte


Mikolaj a aussi répondu présent. Ce mercenaire falaisiste venant de l’est, de la Pologne plus exactement, tire sur tout ce qui bouge et calme tout le monde par son expérience sereine du rocher. «Pas de voie en ce jour, mais du bloc et potentiellement de la randonnée dans les bois», tel était affiché le programme de la chef bloqueuse.



Nous voilà, en ce samedi, à l’heure de la collation, à suivre notre guide qui ne connaît du chemin que quelques mots allemands couchés sur un site internet. Heureusement (ou malheureusement d’ailleurs), nous rencontrons un couple de randonneurs qui nous expliquent que nous sommes sur une boucle (Taffle Tour) et que le champ de blocs se trouve à trois quarts d’heure, soit d’un côté, soit de l’autre. Nous nous lançons devant, à tort. A 17 h 15, nous atteignons la porte qui nous indique que nous ne sommes pas perdus, mais par contre que nous avons fait un petit détour. Les locaux nous apprendront par la suite qu’il faut en tout et pour toute une dizaine de minutes pour revenir au parking (nous nous étions garés au mauvais emplacement). Belle balade dans les sous-bois tout de même!
La suite nous a aussi réservé une bonne surprise


Vosges du Nord: Wachtfels et Rocher Philippe


Le lendemain, à peine remis de Kirkel, une nouvelle troupe s’est organisée autour de Miko, pour lui faire découvrir une belle région au potentiel vertical non négligeable: les Vosges du Nord en Alsace.


Lolo, Cosmos et May ont répondu présent et, après un long détour (merci GPS!), nous nous retrouvons en fin de matinée à Philippsbourg. Obersteinbach et de nous réserver ce spot pour le dessert de la journée.
L’approche raide est rapide, et nous prenons les devants avec Miko pour faire l’état des lieux. Les orages qui ont sévi dans la nuit ont laissé des traces d’humidité. Même si le rocher est grimpable, nous décidons de filer sur

Direction le Wachtfels à Obersteinbach, que nous rejoignons en un petit quart d’heure. Belle découverte pour Cosmos et Miko, un éternel plaisir pour les autres.
Puis nous finissons la journée au Rocher Philippe où nous croisons d'ailleurs Tupp et Freddy.