Jura Bernois: Bienne, Moutier et Delémont


Que faire lorsqu'on a un week-end de trois jours, que la neige est encore présente à 1200 mètres et que le soleil est annoncé???

Avec Tartine et F nous décidons d'aller tirer des longueurs en Suisse du côté de Bienne plus particulièrement aux alentours de Moutier.


La région est vallonnée avec une altitude sous les mille mètres qui assure de pouvoir grimper sur du rocher sec (et ce dès avril).

On retrouve là les charmes helvétiques avec une nature soignée et verdoyante, un calme reposant et des locaux très accueillants.

Autour de Bienne, le relief propose des voies de plusieurs longueurs mais aussi des sites de couennes.

Nous vous recommandons donc:




Afficher Suisse, Jura Bernois & alentours sur une carte plus grande


Merci à Serge Haffner pour ses conseils.

Joe Brown, un hit au Vaferdeau

En quittant Moutier, nous nous sommes arrêtés un peu avant Delémont pour repousser le plus tard possible ce séjour dans le Jura Bernois.

Le Vaferdeau ou aussi appelé "Rocher du midi" est situé sur les hauteurs du village de Courrendlin. On y arrive par un sentier carrossable, qui débouche sur le parking en traversant un tunnel.

A la barrière, à discuter gaiement avec des randonneurs locaux, nous oublions la petite sente sur la gauche qui amène aux premiers secteurs de couennes. Quand nous nous rendons compte de notre erreur, nous sommes déjà sous le bel éperon d'une centaine de mètres que nous convoitons. Nous décidons de tirer au plus court et nous nous enfonçons dans les bois de conifères et feuillus. La pente raide nous amène rapidement au secteur "Mektoub" et en nous décalant sur la droite nous nous retrouvons devant notre objectif: la Joe Brown.
 
Cette voie est une classique du Vaferdeau. Elle commence dans une longueur athlétique en 6a dans un dièdre et une cheminée qui ravira les ramoneurs. F aura montré ses prouesses dans le domaine alors que Tartine nous aura étonné dans ses manips de pédale pour éviter de renfougner.

La suite offre un programme tout en continuité avec une superbe fissure qui remonte sur près de 50 mètres (nous avons zappé le relais). Technique de dülfer appréciée pour une ambiance gazeuse garantie!

Tartine et F auront brûlé la gomme de leur chausson et les dernières barrettes d'énergie du séjour dans ces deux longueurs. Ici, les 5c sont bien serrés.

 

Enfin, nous sortons la dernière section pour assister au coucher de soleil sur la région de Délémont et l'anticlinal de Choindez. 

La descente est évidente mais se perd rapidement dans des mètres de feuilles mortes. Comme à l'aller nous tirons tout droit dans la pente pour rejoindre les sentier de randonnée en contrebas.

Nous terminons donc ce petit séjour dans le Jura Bernois en beauté laissant la place avec les premières gouttes de pluie qui commencent à laver le rocher du midi et la route du retour.

Retrouvez toutes les informations utiles ici.


Toutes les photos...


Afficher le diaporama en plein écran!!! 
 

Suisse, Jura Bernois: le Vaferdeau, infos utiles


Le Vaferdeau appelé aussi Rocher du Midi, se situe dans un cadre enchanteur. Ici pas de bruit de rivière ou de voitures. La nature est reine. Avec un peu plus d'une douzaine de secteurs, ce site offre un terrain de jeu d'escalade sportive pour tous, du débutant à l'octogradiste.






Deux grandes voies historiques permettent d'admirer l'anticlinal de Choindrez, dernier pli calcaire avant le Delémont.


Rocher

Calcaire gris et clair excellent.
Escalade assez athlétique en fissures et dévers.

Equipement

Bon équipement sportif.

Joe Brown: relais béton sur gros scellement (peu de relais chaînés).

Voies

De nombreux secteurs sportifs avec de jolies voies d'ampleur du 4c au 8a.


Orientation

Essentiellement Ouest

Topo

Vous pouvez commander le topo de Delémont en ligne sur le site du Club Alpin Suisse CAS.

Accès

Le plus simple en venant de Moutier est de prendre la première rue à droite (Rue de Bambois) en entrant dans le village de Courrendlin. Elle serpente et monte jusqu'à un croisement qui indique le Vaferdeau. Un petit chemin carrossable de cailloux blancs vous amène jusqu'à un petit tunnel. Le parking se trouve juste après et l'accès aux secteurs se fait sur la gauche en montant, après la barrière.

Carte





 
Visualiser la carte en plus grand


Plus sur Internet

L'arête très spéciale de Moutier et poc-poc-poc

La journée a bien commencé avec une virée au Paradis et sa Nostalgique 5c (obl. 5b/A0) au-dessus du village de la Heutte.

Par contre, la montre nous est défavorable et le ciel semble en rajouter une couche quand nous traversons la petite ville de Moutier.
 
L'arête spéciale se situe dans les Gorges de Moutier lorsqu'on reprend la route en direction de Delémont. La veille, elle était bien visible depuis notre hôtel, sa face ouest brillant de mille feux en fin de journée. L'accès est original avec une traversée aérienne, la commune ayant investi récemment dans une via ferrata afin de protéger les grimpeurs de la voie ferrée.

Vous devrez donc longer sur un peu plus de 200 mètres la rivière qui chante en dessous de vos pieds pour rejoindre le bas de la voie.

Il est tard quand nous sommes en place... 17 heures passées... et les nuages qui s'entassent au-dessus de nos têtes ont tendance à nous vieillir!


Le départ se déroule avec un tirage bien sensible, surtout si l'assureur reste sur sa belle terrasse.

Les trente premiers mètres de la voie en 4b+ sont assez patinés ou terreux, ou les deux à la fois. Les deux seuls clous rappellent immédiatement qu'on rentre dans une super classique de l'histoire verticale suisse. Tartine et F renfougnent pour me rejoindre. Fatigue de la journée, austérité du couloir, ils sont contents de ne pas devoir passer devant.

La courte longueur suivante en 5a contourne l'arête dans un léger dévers plaisant. Le vrombissement de la rivière et l'écho des voitures s'écrasent sur notre dos et se dispersent sur les parois.

Le flanc de l'arête se redresse dans une pente dalleuse en 5b d'ambiance. L'espacement entre les points se creuse, et seule une bonne poussée confiante ramène à la réalité... ne pas trop perdre de temps.

Nous avons tous prévu la frontale au fond du sac, mais c'est toujours mieux de l'utiliser sur le chemin retour que sur le rocher aller.

F souffre dans cette longueur passablement patinée. Ses pieds n'ont pas l'habitude et son cerveau préfère des profils plus verticaux. Tartine, quant à elle, tartine...

Vient alors le temps d'une traversée qui pourrait être une course d'arête. Quelques protections, sangles permettent de rassurer les seconds même si le risque de chute est minime. Cela a au moins l'avantage d'optimiser le tirage.

S'ensuit alors une longueur avec un passage délicat bien lisse (et glisse) en 5b+.

C'est aussi dans cette belle vague plongeant dans le couloir, à gauche de l'arête, que je décide de prendre une pause assise qui sera fatale à mon compagnon de plusieurs années, garant de nos plus beaux souvenirs.

En arrivant au relais suivant, le gaz bien présent m'incite à prendre en photo Tartine qui s'engage dans la vague calcaire. Mon DMC-LX3 a disparu de mon baudrier... nul doute, il s'est perdu dans le vide centenaire qui se moque sous nos pieds. F confirme qu'il a bien entendu un bruit de chute, mais a pensé au premier abord que j'avais purgé le rocher de quelques cailloux en pleurs. Je lui demande la tonalité qui a fait vibrer les rochers... et là F me répond de manière tragico-comique... poc-poc-poc.

Le moment est grave, mais point fatal, car nous savons qu'il sera impossible de retrouver l'appareil! Mes pensées se perdent dans le passé à me rappeler des clichés perdus, des sourires égarés (et dire s'il y en avait). Tartine et F restent silencieux. Je me reprends et demande béatement: "poc-poc-poc?" On en rigole... Tartine m’interroge si, pour la suite, cela va aller. Elle me sort ainsi de mon deuil photographique. Il faut progresser.

Un dernier mouvement fin dans un ressaut arrondi en 5b+ (qui passe mieux à droite) et j'enchaîne la longueur finale en 4c en oubliant le relais intermédiaire pour rallier le sommet.

Il est 20 heures passées quand Tartine et F me rejoignent.

Nous rangeons le matériel et gardons un brin tendu pour parcourir la crête qui file vers les hauteurs plus boisées. Heureusement que la nuit ne s'est pas encore installée, car certains passages procurent encore un peu de vertige. Sur le haut, nous préférons suivre le raidillon marqué "Moutier".

En remontant la pente, nous retrouvons le belvédère qui donne sur l’amphithéâtre des gorges de Moutier et redescend sur la droite vers les lumières de la ville. Il est temps d'allumer les frontales.
Le chemin 5 étoiles ramène en une petite demi-heure à la civilisation. Nous finissons la journée au restaurant des Gorges, que nous vous recommandons très chaleureusement.

L'arête a été vraiment spéciale... bel itinéraire gazeux, où il ne faut pas trop s'y frotter à moins d'avoir bien tout accroché.

Quelques photos...


Afficher le diaporama en plein écran!!! 
 

Retrouvez toutes les informations utiles ici.














 
 Pour la petite histoire, nous sommes revenus dans le couloir de l'arête spéciale le lendemain matin et, devinez quoi, nous avons retrouvé l'appareil photo qui a miraculeusement survécu à ses 100 mètres de chute, surnommé depuis lors... poc-poc-poc.











Suisse, Jura Bernois: Moutier, infos utiles

Moutier ont attiré des grimpeurs dès le début du XXème siècle. Après la grande arrête, avec l'ouverture de l'arête spéciale ou la petite arête, les gorges deviennent un terrain d’entraînement régional.


L'extension des sites aux alentours a permis de retrouver un peu de calme.


Les 9 secteurs offrent une belle diversité de lignes allant de la simple couenne, à la course d'arêtes historiques.

Rocher

Calcaire gris, pas toujours bon.
Passablement patiné dans l'Arête spéciale.

Equipement

L'équipement est d'époque. Dans les classiques ce sont les anneaux qui règnent, dans les plus modernes on y voit des plaquettes

Voies

Arête engagée, grandes voies de 70 à 140 mètres et 3 petits secteurs de couennes, du 2a au 8a.

Orientation

Essentiellement Ouest, Sud et Nord

Topo

Vous pouvez commander le topo de Moutier en ligne sur le site du Club Alpin Suisse CAS.

Accès

Les gorges de Moutier sont bien visibles quand on est au centre du village.
Elles sont accessibles quand on reprend la route vers Delémont. Se garer sur le parking du Restaurant des Gorges (que nous vous recommandons par ailleurs).

Carte







 
Visualiser la carte en plus grand

Plus sur Internet




Point de Nostalgie au Paradis Suisse!

Après un petit-déjeuner bien complet à l'Oasis et une halte pour récupérer les sandwichs de midi, nous filons sur le village de la Heutte, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Moutier.

La petite route qui mène au Paradis traverse des pâturages encore verts qui bordent le village. Nous optons pour le deuxième parking qui nous rallongera la marche d'approche.

Tartine et F sont super motivés car la voie choisie leur est adressée, et ce sont eux qui vont faire le gros du boulot en cette fin de matinée... diriger notre cordée.

En remontant le sentier qui mène à la falaise du Paradis, une voiture avec quatre jeunes demoiselles nous double. A leur accent chantant, elles sont visiblement du coin. Nous les retrouverons un peu plus haut sur un espace terreux où il est possible de se garer. Elles désirent, elles aussi, escalader la Nostalgique 5c (5b/A0 obl.), une classique du secteur Bonnes Fontaines, longue de 120 mètres.




Nous sommes les premiers à attaquer le petit dièdre qui démarre la voie, et c'est Tartine qui se lance, un peu hésitante, sur un calcaire quelque peu patiné. Pas facile dans ces conditions de débuter sereinement, mais sa force de caractère faisant, elle rejoint sans trop tarder le premier relais.


Nos Suissesses connaissent les lieux et sont parties beaucoup plus légères (sandales et tongues pour la redescente :-/). Résultat: elles vont investir rapidement la place ou plutôt les scellements environnants. Nous les laisserons finalement passer devant pour désengorger la montée.

La deuxième longueur est un 5c dans un court dièdre. Les mouvements sont un peu plus athlétiques, mais se déroulent bien. La dernière demoiselle helvétique que nous croisons nous explique qu'elles ne connaissent pas l'escalade en salle. Elles ne grimpent qu'en extérieur... le pied!

Les deux longueurs suivantes sont pour F, qui veut en découdre avec ce beau calcaire gris.

Il file sur un superbe pilier presque vertical en 5a+ et enchaîne sans s'arrêter un ressaut bien gazeux en 5b+, le tout en jouant avec les dégaines qui lui restent.

Il faut dire qu'il a droit à un équipement école et il se permet donc de zapper quelques points.

La dernière longueur en 5b+ est pour Tartine, qui a récupéré un peu d'énergie. Le manque de conti en salle se fait sentir. Heureusement, ayant repris du poil de la bête mentalement, elle se bat bien dans le final de la voie.

Nous la rejoignons sans tarder. Récompense sommitale: le déjeuner avec vue sur la vallée.

La descente est raide, mais bien protégée avec une chaîne. Ambiance via ferrata! Le chemin passe d'ailleurs par un petit site école sans grand intérêt à part celui de devoir apprendre à assurer avec une inclinaison de terrain pas des plus simples.

Attention donc aux glissades et chutes sur le c... pour le retour!

Le secteur Bonnes Fontaines, en bas, est populaire et assez fréquenté. Les voies d'une trentaine de mètres nous paraissent bien alléchantes!

Nous ne flânons plus sur le chemin du retour car la journée n'est pas terminée: l'arête spéciale à Moutier nous attend!

Retrouvez toutes les informations sur l'escalade au Paradis ici et toutes les photos prises dans la voie La Nostalgique, 5c (5b/A0 obl.) là:


Afficher le diaporama en plein écran!

Suisse, Jura Bernois: le Paradis, infos utiles

La Heutte est un petit village à moins d'une dizaine de kilomètres au nord-ouest de Bienne. Là se niche le Paradis, un joli site où s'est écrite l'histoire de l'escalade jurassienne.

Ici, l'équipement des voies s'est fait avec l'évolution de la pratique. On y trouve une diversité incroyable de lignes.

Rocher

Un beau calcaire gris
Parfois un poil patiné dans la Nostalgique

Equipement

Scellements, goujons

Relais souvent sur un seul point dans la Nostalgique

Voies

Une variété impressionnante de voies. Dièdres, dalles, piliers, surplombs du 3a au 8a.

Orientation

Généralement Sud, Nord, Est


Topo

Vous pouvez commander le topo du Paradis en ligne sur le site du Club Alpin Suisse CAS.

Accès

La Heutte est à une trentaine de kilomètres de Moutier et moins d'une dizaine de Bienne. En empruntant l'A16, il suffit de prendre la sortie 19. A la Heutte, suivre la direction de la route qui mène à Sonceboz-Sombeval. Se garer sur le premier parking à la sortie du village. Le chemin d'accès est juste au-dessus et mène au Paradis en une dizaine de minutes. Quand

Carte





 
Visualiser la carte en plus grand

Plus sur Internet

  • Camptocamp: quelques photos et infos complémentaires
  • La Heutte: le site officiel de la commune
  • Voyage découverte aventure: une journée dans le Jura bernois et escalade de Prudence mère de toutes les vertus (120 m, 6b, 6a obl.) au Paradis
  • Escalade Mag (37): Paul-Henri Girardin, du 6b à vue en grosses en 1954 à la Heutte

Grandval, la Cigale et les fourmis

En longeant la petite voie ferrée qui passe au-dessus du village de Grandval et en laissant les dernières jolies résidences pour un chemin encore carrossable, on se retrouve, avec Tartine et F, dans un tableau champêtre typiquement helvétique.

Le soleil qui faisait encore défaut dans notre région au petit matin inonde, en ce début d'après-midi, les jolis vallons verts et fleuris du flanc sud du Raimeux.

Nous avons choisi pour débuter ce long week-end dans le Jura Suisse de nous lancer dans une voie de 160 mètres au Pic de Grandval, d'une difficulté toute progressive: la Cigale 5c+ (5b+/A0).

Le chemin d'approche mène en un quart d'heure au pied de la voie par un sentier à travers les bois.
De là, une petite dalle verticale en 5b+ met tout de suite l'ambiance. Elle peut être enchaînée (corde à double utile) avec la longueur suivante surcôtée 5a.

Tartine prend alors les commandes et s'envole pour sa première longueur de l'année, et ce sur un superbe pilier en 4c+. Facile certes, mais à l'espacement bien alpin:  une belle entrée en la matière.

Vous prendrez certainement autant de plaisir que nous à saisir cette incroyable poignée sculptée située en milieu de longueur.



La longueur suivante est la section clé de la voie. Une belle dalle bien compacte propose quelques fins mouvements et se relève dans un surplomb un peu surprenant... éh bien, chantez et dansez maintenant.

F prend le relais avec une jolie traversée aisée qui se prolonge sur un pilier un peu engagé (un pas de transfert à bien négocier). De là, nous avons vue sur un amphithéâtre exceptionnel.

Nous finissons en corde tendue pour le dernier ressaut. La descente est un peu raide mais bien dessinée. Elle nous ramène rapidement au parking.

Nous avons été enchantés par le Pic de Grandval pour son calme, son cadre et la qualité exceptionnelle de son rocher. Il nous faudra très certainement bosser encore un peu avant de pouvoir penser à la voie des Fourmis et certaines autres grandes voies des secteurs alentours.

Retrouvez toutes les informations sur l'escalade à Granval ici et toutes les photos prises dans la voie La Cigale là:







Afficher le diaporama en plein écran!

Suisse, Jura Bernois: Grandval, infos utiles

A quelques kilomètres à l'est du site renommé des Gorges de Moutier se trouvent divers promontoires rocheux parsemés dans une magnifique forêt qui valent le détour pour leur tranquillité.

En parcourant la voie La Cigale (5c+, oblig. 5b+/A0) au secteur Pic du Grandval, nous avons pu apprécier à quel point le Jura suisse est magnifique.
 
Voici donc quelques informations qui vous inciteront peut-être à visiter les lieux. Ce n'est pas si loin finalement!

Rocher

Un excellent calcaire gris

Equipement

La Cigale: plaquettes. Assez espacé!
Relais chainés

Voies

Avec 6 secteurs:
  • Pic de Grandval
  • Initiation
  • Pic des Crémines
  • le Pilier Est
  • la Combe des Geais
  • Pic de Corcelles

Le Grandval offre des voies allant de 12 à 160 mètres, dans des styles très variés: à trous, dalles, fissures, course d'arête.

Orientation

Sud


Topo

Vous pouvez commander le topo en ligne sur le site du Club Alpin Suisse CAS.


Accès

L'accès est aisé. En venant de Moutier, quand on entre dans Grandval, il suffit de prendre la route à gauche qui se faufile derrière des maisons sur la gauche. Un peu plus haut, on traverse la voie ferrée et on remonte dans les résidences sur l'axe principal. On traverse un passage antibovin et on emprunte un chemin carrossable blanc qui monte dans les prairies. On arrive assez rapidement à un parking près d'un espace qui ressemble à une carrière. Ensuite, le chemin d'approche remonte un sentier bien nettoyé. Les secteurs sont clairement indiqués.


Carte




 
Visualiser la carte en plus grand


Hébergement


Il y a de quoi trouver sur Moutier.

Plus sur Internet


Klettern im Cube Trier

Dur dur, ce mois d'avril! On a connu des années où il nous a servi un bien meilleur soleil et où les destinations proches en Allemagne se résumaient au Palatinat.

Vu l'instabilité météorologique, nous décidons de mettre le cap (à une heure de Thionville environ) sur une salle privée toute récente (ouv. 24.10.2011) qui a ouvert ses portes à Trèves: le CUBE.

Martine a réussi à s'échapper de son repas familial dominical et Cosmos, quant à lui, nous a rejoints depuis Luxembourg. Immersion germanique oblige, mais ne vous inquiétez pas, ici tout le monde arrive à se comprendre (un peu d'anglais, de français, d'allemand).

Bonne surprise donc: une hauteur de 15 mètres, avec un développé possible d'une vingtaine de mètres. C'est moins haut que l'Escale à Arlon, mais à la grosse différence, l'escalade en tête y règne. 

Il y en a pour tous les goûts, excepté pour les enfants de la dalle. De belles parties déversantes vont aiguiser vos pointes et renforcer votre gainage.

N'oubliez pas votre corde (vous pouvez toujours en louer une au besoin), car seules les sections verticales sont équipées en moulinette (avec toujours possibilité en tête).

On trouve quelques jolis tracés (tout dépend, bien entendu, de la maturité de l'ouvreur) sur des prises toutes neuves. Les cotations germaniques sont toujours doublées des cotations françaises, rendant les voies parfois plus simples, parfois plus dures.

Une jolie section extérieure nous a permis de profiter de quelques rayons de soleil à l'abri du vent.

Enfin, la réception est dynamique et amicale, la buvette, bien agréable aussi.

Et si le temps s'améliore, vous pouvez toujours planifier un arrêt à la falaise d'Igel puisqu'elle sur trouve sur le trajet retour.

Toutes les photos...




Agrandir en plein écran le diaporama!


Adresse:


Cube Trier GmbH&KG 
http://www.cube-trier.de

Diedenhofener Straße 27c
D-54294 Trier

Vous pouvez les retrouver sur Facebook.



Agrandir la carte