Suisse (2009): en mai, fait ce qu'il te plaît!

Quel beau mois de mai! Malgré une météo assez capricieuse et des estimations souvent pessimistes, le soleil nous a poussés presque tous les week-ends vers de nouvelles découvertes, à tel point que le blog est resté en friches. Pourtant, des mises à jour majeures sont sur la chaîne, avec notamment notre virée à Kalymnos au mois d'avril et les stages terrain d'av' en Ardèche... J'y reviendrai donc bientôt avec la pluie qui semble s'installer en Lorraine.

Mais place aux nouvelles fraîches...

Pour ce long week-end de Pentecôte, le soleil est prévu partout sur la France et les pays limitrophes. Le jeudi soir, au mur, Flo me nargue en me parlant de Chambéry où elle va rejoindre un copain. Varappe et via au programme! Nous, rien, car May a contracté une petite infection qui nécessite sagesse et repos.

Pourtant, cela fait quelques jours que je potasse les topos sur la Suisse récemment commandés sur internet.

L'appel de la montagne est trop fort, et je propose à Steeven, pour sa deuxième sortie, de faire le grand vol.

Massif des GastlosenSeulement âgé de 22 printemps, il a commencé l'escalade, adolescent, en même temps que nous, il y a 6 ans. Sa ténacité dans les gros dévers de la salle lui a forgé une belle endurance et une technique qui n'attend qu'à être révélée à l'air libre. Après un premier week-end ensemble sur le grès alsacien, son engagement, son sérieux et son calme m'ont convaincu que je ne prenais pas de gros risques en lui proposant une course en montagne.

C'est donc le samedi soir, vers 20h, que nous avons mis le cap sur la Suisse, avec une petite nuit de transit à Mulhouse-Bâle. Excitation ou confort trop spartiate du Formule 1? La nuit sera vraiment très courte!

Au petit matin, nous traversons la frontière en nous acquittant de la vignette, cru 2009, que nous espérons encore amortir avec d'autres périples. Mais pour lors, c'est direction le sud de Fribourg, dans la région de Gruyère, vers le massif des Gastlosen, que notre destin nous attend...