South Africa (2020): Porterville, porte vers Citrusdal et Clanwilliam

Porterville: beaucoup de sud-africains ne connaissent pas cette petit bourgade au Nord de Cape Town.

L'endroit est bien plus connu de la plupart des parapentistes qui ont l'occasion de venir voler en Afrique du Sud, et pour cause.

Cette plaine de Porterville est encadrée 
- à l'Est par l'épine dorsale qui remonte de Cape Town
- à l'Ouest par la montagne de Piketberg
pour se rejoindre au Nord et donner accès à un terrain semi-montagneux et désertique basculant vers Citrusdal, Clanwilliam et le désert du Petit Karoo (à l'Est).

Autant dire que le terrain de jeu est juste énorme, mais avec ses contraintes au demeurant.

Les particularités aérologiques, notamment avec ses rentrées de brises pouvant être violentes, rendent les conseils d'un guide local plus qu'appréciables. 

Alors, autant suivre ceux d'un des meilleurs experts en la matière: Patrice Hartmann ;-).






Sur cette grosse quinzaine, Patrice nous aura proposé plusieurs circuits intéressants au départ des différents décollages à disposition:

  • Piketberg (E, SE)
  • Dasklip Pass (O, NO)
  • Pampoenfontein (O, SO)
  • Piekernierskloof (O, SO)
  • Spritkopf (O)
A l'Est de Porterville: 
  • Elandskloof (O, SO)


Voici donc en résumé ce que nous avons pu découvrir en vol, majoritairement groupé et guidé.


Une richesse d'itinéraires avec leurs difficultés associés: vols de plaine, de montagne, dans des conditions variées: ciel bleu ou franchement baché, peu de plafs, bien aéré!

Bref un beau programme de progression...

15.01: de Pampoenfontein à Eendekuil

Un vol découverte avec une incursion dans la plaine vers Eendekuil.


16.01: de Dasklip Pass, Porterville à Piketberg

Tentative de triangle en plaine. On bute sur la traversée vers Piketberg avec l'Ouest qui est rentré plus tôt que prévu.





17.01: de Piekernierskloof Pass à Clamwilliam

Cheminement par le Nord avec une première transition groupée par le sommet du Zwartberg. Atterrissage en marche arrière pour presque tout le monde... ambiance!




20.01: tentatives du jour, Piketberg & Piekernierkloof Pass (Spritkopf)

Un premier vol de Piketberg avec de l'Ouest qui arrive un peu trop vite. Deuxième vol au départ de Spritkopf... trop fort! Déco scabreux!





21.01: de Porterville à Clanwilliam par Winterhoek mountain & Citrusdal

Enfin des cums, presque un peu trop avec un étalement qui créera un gros piège au sud du lac de Clanwilliam. Il fallait être soit rapide et/ou haut, soit patient et attendre le retour du soleil! Belle découverte de la vallée de Citrusdal. On arrive trop tard pour continuer vers le Nord, la brise en Ouest est déjà bien présente sur le stadium de Clanwilliam.



22.01: entre Piekernierskloof pass et Clanwilliam & Petit Karoo

Objectif Clanwilliam et direction le Petit Karoo vers Calvinia. Les voiles d'altitude et surtout un ONO bien fort va compliquer la tâche. 

Seuls Patrice et les frères Castella, arriveront à basculer au pied du Petit Karoo mais dans des conditions un peu engagées. Pour ma part je perds le groupe sur la transition vers le Zwartberg et j'arrive tant bien que mal à rejoindre Clanwilliam par le sud.





23.01: de Piketberg au Petit Karoo

La brise en Ouest s'annonce particulièrement forte et tôt dans la journée. L'idée est de partir vers Clanwilliam et profiter de la tendance N qui devrait remplacer le SE vers 14h pour redescendre vers Porterville.

Belle visite du massif de Piketberg avec Nico, puis trop de SE avec Loïc pour espérer revenir... Je profite d'un bon thermique à 2400 pour faire un glide final vers Klawer, vue sur le petit Karoo!!






27.01: de Pompoenfontein à Graafwater

Nouvel objectif de 100k+ vers le Nord. Direction Graafwater, puis Klawer... l'Ouest et les plafs peu généreux nous handicaperont de nouveau mais nous arriverons presque tous à aller poser à Graafwater avec l'accueil de reception qui va bien. 

Sibe sera encore très efficace côté récup malgré les problèmes mécaniques qu'il devra gérer.




29.01: tentative d'Elandskloof pass vers le Nord

Pour s'éviter la stabilité en basse couche de la vallée de Porterville, Patrice propose cette fois une vallée parallèle à celle de Citrusdal.

Nous rejoindront Vincent et Marc. Le déco sous le col d'Elandskloof est sauvage mais plutôt abordable. 

La suite, qui devait être une formalité, va nous occuper pendant un moment, un flux de brise en Nord-Ouest nous mettant sous le vent des transitions. 

Après deux verrous débloqués, les conditions se renforcent rapidement et Patrice préfère mettre le groupe en sécurité en milieu de vallée au Nord de Citrusdal. Un vol court mais bien technique!





30.01: de Pampoenfontein à Eendekuil en solo

Pour ce gros briefing avec les copains niçois, Patrice propose deux options, une descente au Sud après Saron pour revenir poussé par le vent de Sud, ou un triangle de plaine vers Piketberg toujours avec le Sud! 

Le Sud (voire Sud-Est même) est là, bien plus tôt que prévu. Résultat, l'hécatombe, tout le monde ou presque s'enterre devant la réserve de Waterval. 

Je me retrouve seul avec Lolive après une demie-heure de vol...  changement de programme: on fuit vers le Nord, poussés par le Sud. J'essaierai de rejoindre Piketberg (en posant finalement au-dessus d'Eendkuil) où Patrice est parti récupérer nos affaires... retour vers Cape Town en soirée. Journée aquarando et piscine pour les autres à la fameuse réserve privée de Watervalle.






01.02: dernière excursion groupée dans la plaine de Porterville

Petit triangle de plaine au départ de Porterville... et tout ça dans le bleu. Une fin partagée avec Loïc.



La vallée de Porterville


La vallée de Porterville permet des vols d'un engagement modéré. Une récupération est un luxe bien appréciable quand il fait plus de 30°C.

Il y a bien quelques zones où il est fortement déconseillé de se poser comme le pénitencier de Voorberg, une zone avec peu d'accès au sud de Piekenierskloof pass, le parc Eolien...

Dans tous les cas, il faut se rapprocher au mieux des axes routiers et si possible avec un peu d'ombrage. Les propriétés sont souvent clôturées.

Côté faune, rien de bien dangereux dans la région: les léopards sont dans les vallées plus isolées à l'Est de Citrusdal et se cachent de l'homme qui les a longtemps persécutés (un programme de préservation a été lancé avec les fermiers locaux). Il faut quand même se méfier des quelques babouins qu'on peut rencontrer.

En atterrissant près des villes, les enfants font souvent partie du comité d'accueil. Ils ont l'habitude des parapentistes qui font le spectacle du moment. Ils parlent le plus souvent l'Afrikaan.

Vers Clanwilliam


Au nord de Petoriuskran, le terrain est plus hostile: semi-montagnard et désertique. Il va falloir s'attendre à marcher plusieurs heures afin de rallier un axe routier. Dans tous les cas, il est bien d'avoir au moins 4L d'eau.

La transition entre le Petoriuskran et le Zwartberg m'a souvent posé problème!

Les thermiques sont souvent couchés, et il n'est pas rare de se retrouver sous le vent d'un relief bien bas. Une vraie marmite bien turbulente!!!

Côté Citrusdal, c'est plus large et ouvert.
Le plateau à l'Est du lac de Clanwilliam est bordé de piste accessibles.

Le massif de Cedelberg semble plus engagé. Nous n'avons pas eu l'occasion de le survoler, des plafonds trop bas, des brises trop fortes pour s'y risquer.


Porterville est aussi la porte sur:






0 commentaires :