Vosges (2019): le lièvre et la tortue... entre Sainte-Marie aux Mines et Gérardmer

Rien ne sert de courir ; il faut partir à point... 

En parapente la fable de la Fontaine a tout son sens, et si en plus de partir à point, on court bien... on peut aller loin.

Fort de sa reprise l'avant veille, Loïc est motivé pour revenir voler sur le massif. Ju participe cette fois à la compétition sport du week-end, on ne le croisera qu'au petit déjeuner et au décollage... et ce parce que le lièvre du jour n'aura pas bouclé ;-).

Je suis bien remonté en arrivant au déco sud du Treh et j'annonce d'entrée de jeu la couleur à mes compagnons du jour, Loïc et Yoyo (qui a racheté ma belle Mentor)... Aujourd'hui, j'avance, je passe devant et je tente des trucs!

On décolle dans une bouffe avec Pat D. et Claude, tous les deux sous Artik 4.

Loïc est déjà en train de se rapprocher de l'unique nuage! Je m'applique et le retrouve assez rapidement aux barbulles à 1900m.  >> Direction le Nord <<

Yoyo nous emboîte le pas juste dessous...

Contrairement à eux, je me jette dans la plaine d'Alsace porté par une tendance SE.

On a souvent une appréhension à le faire car si l'activité est faible, une vache de ce côté est synonyme de long retour!


Pourtant c'est la bonne option, avec de nombreux bouts de crêtes orientés SE/S.

Je suis en forme... j'avance vite et alors que mes deux compagnons accompagnés de Pat D. filent  le long de la route des crêtes côté Kruth, je trouve une bonne ligne qui me fait prendre deux thermiques d'avance.

J'arrive tôt au col de la Schlucht, puis rebondis sur la ligne en Est qui mène au Lac Blanc... Il est 13h30 quand j'enroule au-dessus de Surcenord... ça change d'il y a deux jours.

Loïc arrive, je l'attends... puis bien placé, je lui propose en radio (n'oublie pas de t'acheter une bonnette, c'était une cata au niveau comm) de basculer sur la crête Ouest pour remonter vers Sainte-Marie aux Mines ce que je n'ai pas encore fait à ce jour.


Pour une première découverte, Yoyo veut sécuriser son retour et a fait demi-tour au Lac Blanc (Bravo à toi pour avoir ramené la Mentor au-dessus de ce si beau lac).

Loïc me suit mais 100 mètres au-dessous ce qui lui vaudra de transpirer un peu plus pour remonter à une altitude nous permettant de transiter vers Sainte-Marie aux Mines.

Nous décidons de rebrousser chemin assez tôt pour éviter de pénétrer la TMA de Colmar et de peur de se faire piéger par des plafonds finalement très peu généreux au col du Bonhomme.

La nébulosité est assez importante sans toutefois provoquer des étalements fatals à la convection.

Pendant que Loïc est attiré par Retournemer, je frappe à la porte de Gérardmer.

Je lui communique mon désir de passer plus à l'Ouest et lui indique qu'ici les plafs sont plus importants.


Il me rejoint mais trouve la masse d'air franchement désagréable... Il lâche l'affaire et se lance au-dessus du lac.

Je vois quelques cumulus en plaine vers Remiremont... "et si on essayait une nouvelle ligne?! d'autant que je suis perché à 2500"... quelle idée incongrue! Je perds 1000m en moins de 10 minutes et me retrouve à 1400 au col du Pertuis.

Je pensais pouvoir sortir de la zone rapidement, mon accélérateur au taquet... erreur de cheminement: j'ai pris toutes les dégueulantes du gros cumulus approvisionné par le Lac de Gérardmer, et j'arrive hors cycle en voyant le cumulus visé clignoté!

Je me lance sur la carrière du Tholy qui m'avait sauvé la dernière fois mais j'arrive trop bas... c'est fini, le Lièvre va se vacher, ce qui génère une drôle d'image quand on y pense! Il va faire plutôt son trou!

Pendant ce temps la Tortue, rentre tranquillement mais sûrement au décollage et ramènera la voiture à la Bresse que je rejoindrai en 2 stops (ne pas poser à la confiserie Géromoise entre Gérardmer et le Tholy, le stop ne fonctionne pas bien car il y a un foyer de jeunes en difficulté et les locaux ont peur de s'arrêter! Je remercie la petite vendeuse qui a eu pitié de moi ;-)).

Un grand bravo à toi Loïc pour ce beau FAI de 80 bornes et ravi d'avoir pu te faire découvrir Gérardmer de ce côté.

Quant à moi, j'éviterai désormais cette zone derrière le lac. Il faut probablement se décaler sur la ligne plus à l'Ouest en plaine (définitivement plus allumée ce jour là) pour bien faire!

Vivement qu'on remette ça avec la bande à René ;-)

Toutes les photos


C'est >>>>>>> ICI <<<<<<<<

Parlons traces & cartes