Vosges (2013): entre le Petit Drumont et Ruth / Moselle, de quoi s'envoler et poser!

Deux petits jours dans les Vosges pour ce week-end de la fête des pères, deux jours bien différents!

Nous aurions pu espérer que le beau soleil et le plafond plus élevé de dimanche nous aurait permis de voler plus longtemps et plus loin. Que nenni!

C'est le vendredi, sous un ciel plus que voilé et avec un plafond à 1600 mètres que nous avons le mieux tenu. Bon, rien d'exceptionnel non plus, mais suffisamment pour nous permettre de rallier la tête des Revolles à Bussang en partant du Petit Drumont. MysterFred profitant d'un peu d'avance sur la transition, a débusqué LA pompe lui permettant, lui et sa Mentor 3, de faire l'aller-retour sur la crête jusqu'au Thillot pour finalement se vacher à quelques centaines de mètres de l'atterrissage officiel.
Le comble ;-).

Snoop arrive à raccrocher la crête et dans un élan de solidarité fini par me rejoindre à l'atterro que j'ai naturellement retrouvé après un gros combat au-dessus des arbres.

May nous retrouve et assure une récup impeccable. Nous retournons au Petit Drumont pour un petit vol qui nous amène Snoop et moi à jouer serré à l'atterrissage d'Urbès!



Revenons quand même à ce dimanche avec la découverte d'un joli site entretenu par le club "Les 4 Vents Vol Libre": Ruth-Sur-Moselle.

Le cadre est bucolique, le déco est impeccable et estampillé handi'parapente.
L'aérologie nous a posé quelques problèmes et le site est un poil technique:

Il faut avoir suffisamment de finesse pour passer la crête de droite, si cela ne monte pas tout de suite à gauche du déco. Trop bas, difficile de remonter ce jour là... les thermiques étant bien petits et nerveux. MysterFred tire encore bien son épingle du jeu en réussissant à traverser la combe sans trop dégrader et passer sur le versant porteur.

Côté atterrissage, la zone est enclavée par des lignes électriques de toute taille, autant être lucide à l'approche. Il y a des poses possibles autour au cas où...

Enfin, on terminera par l'accueil des locaux, à commencer par Genevieve et Albert, les gardiens du site, Déclic et tous les autres dont nous avons oublié les prénoms.


Dernier détour au Treh pour finir la journée... Même topo, des conditions très cycliques avec de beaux cisaillements à 1700m. MysterFred, décidément en grande forme aujourd'hui, réussit la prouesse de se refaire, très bas en direction de l'aérotech et reposer au Treh pour un dernier vol du soir.



Photos






Afficher le diaporama en plein écran!